Newsletters Unicancer.fr
Fr En

Médecine Personnalisée

Nous contacter

Des questions concernant notre groupe d’experts, nos recherches ou nos essais cliniques ?

Descriptif

Active depuis 2013, la thématique de la médecine personnalisée s’est développée comme un axe stratégique à part entière au sein d’Unicancer. Selon la définition de l’ESMO, la médecine de précision se définit comme l’approche de soin dont l’objectif premier est d’identifier les interventions les plus bénéfiques adaptées aux caractéristiques de l’individu et de sa maladie. (Yates, Ann Oncol, 2018)

L’inauguration en 2024 de l’Institut Hospitalo-Universitaire PRISM, IHU dédié à la médecine de précision, va contribuer à une accélération inédite de la recherche dans cette thématique. Portée par Gustave Roussy, et co-fondée avec l’INSERM, l’Université Paris-Saclay, Centrale Supelec et Unicancer, cette structure d’excellence intègre dans un continuum des établissements de soin, de recherche et d’enseignement parmi les plus performants et reconnus dans le domaine de la cancérologie.  

Le groupe de médecine de précision d’Unicancer y aura une place toute particulière. Il partagera avec PRISM sa force de proposition scientifique, son expertise dans le portage de projets complexes, et sa capacité à diffuser des technologies innovantes par le biais de son réseau de centres/établissements experts en cancérologie.   

Axes du programme 2024-2029

Organisée autour d’un programme scientifique renouvelé tous les 4 à 5 ans, et portée par des experts multidisciplinaires, la recherche en médecine de précision d’Unicancer s’est déclinée à ce jour en une quinzaine d’essais cliniques et en de très nombreux projets de recherche translationnelle.

Le programme scientifique actuel s’est donné les objectifs suivants, dans une optique d’application clinique :

  • Intervenir précocement dans la décision thérapeutique pour améliorer la survie dans le cancer du sein grâce au CtDNA
  • Proposer des essais cliniques avec des molécules innovantes au stade précoce et intégrer un programme de recherche translationnelle pour en comprendre les mécanismes d’action et identifier les prédicteurs
  • Intensifier les recherches cliniques et translationnelles sur les médicaments modulateurs épigénétiques et immunothérapies dans les cancers
  • Démontrer l’intérêt de la médecine de précision chez les patients avec un cancer des voies biliaires
  • Renforcer les approches basées sur la pathologie numérique

Ces objectifs seront conduits en prenant appui sur les principes suivants :

  • Intégrer des analyses biologiques et moléculaires multidimentionnelles : ADN/ARN/ épigénétiques/protéomique, microenvironnement tumoral etc.
  • Innover en matière de méthodes de détection de l’ADN tumoral circulant
  • Exploiter des bases de données cliniques, biologiques, iconographiques, introduire la modalisation mathématique et les approches d’intelligence artificielle
  • Développer des partenariats avec des structures d’excellence intégrant ces approches intégrées
  • 3 études en cours de recrutement et 3 études en cours de lancement en 2024

  • Une base de plus de 2000 analyses génomiques de cancer du sein métastatique
  • Une production scientifique à fort impact (Mosele et al. Nat Med. 2023 ; Andre et al. Nature 2022)

Orientations stratégiques

Développer des recherches innovantes, à forte composante technologique de pointe, pour une évolution des modèles de prise en charge et adjonction d’outils de prédiction ciblés.

Projets phares

Projets de dépistage moléculaire par biopsie liquide (détection et suivi de l’ADN tumoral circulant, ou ADNct) pour les patientes avec un cancer du sein avec récepteurs hormonaux.

  • 1. En situation de maladie localisée, en suivi post-opératoire : étude TRAK-ER (NCT04985266)

Comment détecter précocement les patients qui pourraient rechuté de leur cancer du sein pendant la phase de traitement adjuvant par hormonothérapie et que faire pour éviter cette rechute ?

C’est l’objet de l’étude clinique TRAK-ER qui propose de faire un suivi régulier des patientes pendant la phase adjuvante grâce à la détection personnalisée de l’ADN tumoral circulant. Disparu ou rendu indétectable après la chirurgie de la tumeur et le traitement adjuvant, la réapparition de l’ADNct, sans aucun autre signe clinique, pourrait signifier la résurgence et donc à terme la rechute clinique du cancer. A la détection de cet ADNct, l’étude propose une randomisation pour évaluer l’efficacité de la stratégie de mise en route immédiate du palbociclib+fulvestrant (traitement standard à la rechute clinique) ou la poursuite de l’hormonothérapie adjuvante en place. L’étude est conduite au Royaume-Uni et en France, ou le recrutement est particulièrement actif.

  • 2. En situation métastatique, dans le cadre du traitement standard par inhibiteurs de CDK4/6

SAFIR03 dans le cancer du sein avec récepteurs hormonaux

Le programme SAFIR03 est développé comme une plateforme de dépistage moléculaire qui innove par l’emploi de l’ADN tumoral circulant (ADNct) comme outil de détection de la résistance précoce aux inhibiteurs de CDK4/6 (le traitement standard), pour les patientes avec un cancer du sein métastatique. L’hypothèse est que l’absence de réponse moléculaire (ou no drop du ADNct) à 1 mois de ce traitement signe une résistance au traitement standard, prédictive d’une progression rapide.

Prédire l’échappement au traitement après 1 mois seulement permet d’identifier une population difficile à traiter, pour qui des options thérapeutiques doivent rapidement être évaluées dans le but d’éviter la rechute. C’est l’objectif des 2 études suivantes :

  • Le projet SAFIR03 ARRIBA (NCT05625087) propose aux patientes résistantes à l’hormonothérapie, avec une mutation PIK3CA et sans réponse moléculaire après 1 mois de traitement standard, d’entrer dans une étude randomisée pour évaluer l’efficacité de l’alpelisib par rapport à la poursuite de l’inhibiteur du CDK4/6.  
  • Le projet SAFIR 03 LibHERty offrira aux patientes hormono-naives, HER2-low et sans réponse moléculaire après 1 mois de traitement standard, d’entrer dans une étude évaluant l’efficacité du trastuzumab deruxtecan.

Etude clinique pour les patients avec un cancer avancé/étendu des voies biliaires : SAFIR ABC10 (NCT05615818)

Dans le sillon des projets du programme SAFIR développé dans ce groupe, et après d’importants efforts des groupes digestifs français, britanniques et belges, le projet de médecine de précision SAFIR ABC10 a été autorisé en France et Royaume-Uni fin 2023, et en Belgique en 2024. Les inclusions sont en cours avec un objectif de 800 patients atteints d’un cancer avancé des voies biliaires. Les patients pourront bénéficier d’un profilage moléculaire et se voir proposer 8 médicaments ciblés innovants, fournis par 6 partenaires industriels. L’enjeu est important dans cette maladie avancée, au pronostic sévère, et aux alternatives thérapeutiques peu efficaces et limitées jusqu’à ce jour.

Gouvernance

Le pilotage est assuré par des comités de pilotage qui rassemblent les experts de la thématique 3 à 4 fois par an. Les participants sont des cliniciens chercheurs, responsables des unités de phases précoces, biologistes, bioinformaticien, statisticiens, pathologistes, principalement issus des CLCC.

Comment proposer un projet de recherche ?

Tout projet entrant dans les axes du programme en cours ou répondant aux orientations stratégiques générales portées par le groupe peut être présenté lors des comités de pilotage.

Les critères de pertinence scientifique et de faisabilité, notamment financière, seront pris en compte pour l’acceptation finale du projet et son développement au sein du groupe.

Les projets sont proposés sous forme de synopsis en anglais sur la base du modèle proposé par Unicancer, et adressés au contact du groupe. Le porteur du projet sera invité au comité de pilotage pour la présentation de sa recherche.

Partenaires

S’agissant d’une thématique transversale, le groupe Médecine personnalisée a pour principaux partenaires les groupes tumeurs d’Unicancer qui co-développent le projet dans sa dimension médicale, et assurent le recrutement via le réseau de cliniciens.

De nombreuses collaborations sont menées à l’international avec des équipes expertes en recherche biologique ou en intelligence artificielle afin produire une recherche de haut standard de qualité.

Membres du groupe Médecine Personnalisée

Programmes phares